• Vikings, la saga Ragnarr Lodbrok, aux éditions Anacharsis.- FIN


    Un été où il mena son armée en Gautland, il mouilla son navire dans une crique à l’écart, non loin de la demeure du jarl. Quand Ragnarr y eut passé une nuit, il se réveilla tôt le lendemain matin, se leva et enfila les vêtements dont on vient de parler. Il prit un grand épieu, quitta seul le navire et marcha jusqu’à une plage où il se roula dans le sable. Avant de se mettre en route, il ôta le clou qui fixait le fer au manche. Après quoi il s’éloigna des bateaux et partit en direction des portes de la forteresse du jarl qu’il atteignit à l’aube, alors que tout le monde dormait encore. Puis il se dirigea vers le pavillon. Dès qu’il franchit la palissade derrière laquelle était le serpent, il enfonça son épieu dans la bête et l’en retira aussitôt. Il frappa à nouveau, et ce coup-là atteignit le dos. Le serpent se tordit brusquement, si bien que le fer se détacha du manche, et son agonie fut si effroyable que tout le pavillon en trembla. Alors Ragnarr se retourna pour partir et il reçut un jet de sang entre les deux épaules, mais il n’en eut aucun mal car les vêtements qu’il avait fait faire le protégeaient… 

    ***

    * Sigurðr l’Anneau (hringr) est un roi semi-légendaire. Saxo Grammaticus, dans ses Gesta Danorum, le nomme en latin Sywardus Ring et en fait le petit-fils de Gotricus (ou Godfridus), autrement dit Guðfriðr.

    ** On raconte que Haraldr Dent de Guerre (hilditönn) – Saxo l’appelle Haraldus Hyldetan – s’était rendu maître du Danemark et d’une grande partie de la Suède, mais que, devenu très vieux (plus de cent ans, dit-on), il confia à Sigurðr – que Saxo nomme Ringo – le Svealand et le Gautland (ou Götaland). Toutefois c’était bien avant l’époque de Sigurðr l’Anneau, donné pour le père de Ragnarr.

    *** Sigurðr (Ringo), à la tête de troupes suédoises (Svear et Gautar) et norvégiennes, affronta Haraldr Dent de Guerre, à la tête des Danois, lors de la célèbre bataille des Brávellir. Sigurðr l’emporta. En réalité cette bataille, célébrée dans toutes les légendes scandinaves, pourrait avoir eu lieu dès le milieu du VIe siècle, aux environs de l’actuelle ville de Norrköping, en Suède. La Ragnars saga, confondant les deux Sigurðr, la situe implicitement à la fin du VIIIe siècle


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :